La Cité des Artistes

Artistes à la Une

Comédiens

Chanteurs

Interviews

 Musique

Nostalgie

Espace Fans

 Télévision

Téléfilms

Séries

Tournages

Cinéma

Théâtre

Espace Pros

Retour à l'accueil

 

 

 INTERVIEW

 6 OCTOBRE 2011

 

©  Photo Bernard Barbereau / France TV

 

Samuel Mercer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interview du 6 octobre 2011

Propos recueillis par Maryline Richer

 

A 19 ans, Samuel Mercer a déjà un charisme étonnant et dans le téléfilm de Josée Dayan "La Mauvaise Rencontre", il endosse le rôle de Mando avec une aisance remarquable. Pour vous parler de ce téléfilm diffusé le 2 novembre 2011 sur France 2, retrouvons ce jeune acteur dont la carrière ne fait que commencer...

 

Comment es-tu arrivé sur ce casting ?

- J'ai rencontré Josée Dayan au Théâtre. Elle m'a demandé si je voulais bien faire des essais pour le film. J'y suis allé et j'ai immédiatement été embarqué par l'histoire. Je venais tout juste de lire "Crimes et châtiments" de Dostoïevski et j'ai reconnu dans le personnage de Mando cette sorte de fièvre existentielle à l'heure où je me posais moi-même pas mal de questions sur l'amour, l'amitié, la jalousie... Le sujet du film m'a tout de suite séduit.

Que penses-tu de cette amitié entre Loup et Mando ?

-  Mando se pose beaucoup de questions sur la vie et la mort. C'est un personnage fragile et son amitié avec Loup est la seule chose à laquelle il peut se raccrocher. Il est prêt à tout donner et s'oublier lui-même tandis que Loup a une vision plus rationnelle. Il arrive un moment où leur relation ne peut forcément plus fonctionner.

Comment s'est passée la rencontre avec Jeanne Moreau ?

- C'est une très belle rencontre. Alors que nous étions un peu stressés, Matthieu et moi, elle nous a carrément adoptés. Dans le film, je m'oppose à elle pour qu'elle me laisse la place auprès de Loup. Mais même quand je l'agresse, elle reste tendre avec moi. Elle a modifié le rôle initial de Gaby pour instaurer cette atmosphère et elle a su tout de suite donner une dimension poétique au film.

Et avec Matthieu Dessertine ?

- On s'est rencontrés aux essais et dès le premier jour, nous nous sommes bien entendus. En amont du tournage, nous nous sommes revus souvent. A l'époque, Matthieu avait une chambre de bonne dans le 9ème arrondissement et là, sous les toits, on se retrouvait pour répéter nos scènes ensemble. C'était très sympa !

Et avec Josée Dayan, comment s'est passé le tournage ? 

- Josée réussit à créer une ambiance particulière et lorsqu'elle dit "Coupez", tout passe à travers le regard. Elle nous a laissé une grande liberté de jeu. 

Qu'est-ce qui t'a donné envie de devenir comédien ?

- Ma mère et ma grand-mère étant comédiennes, j'ai grandi dans l'ambiance des théâtres et j'ai toujours été attiré par ce métier.

As-tu d'autres projets ?

- J'ai tourné cette année un autre film avec Josée Dayan qui s'intitule "Nos Retrouvailles" qui devrait être diffusé prochainement sur France 2. Dans ce film, je joue le fils de Fanny Ardant, un jeune homme en pleine crise d'adolescence. Actuellement, je poursuis ma formation en Allemagne dans une école internationale qui a été créée par Pina Bausch et en France, je continue les castings... J'ai aussi quelques projets au Théâtre pour 2012...

Et ton plus grand souhait  ?

- Décrocher un rôle au Cinéma !

 

 

Propos recueillis par MARYLINE RICHER 

Interview du 6 octobre 2011 pour www.citeartistes.com 

(REPRODUCTION INTERDITE

 

Autres interviews

 

 

 

 

 

 

 

La Cité des Jeunes Talents

 

 News en séries

 Génération Jeunes Acteurs

 

        Cité ACTIVE                        

Newsletter

  

Téléfilms à télécharger

 

 

Retour au SOMMAIRE

 
 

 

N.B : Toute reproduction de textes, photos et contenu de ce site est strictement interdite.